L'empreinte Climatique Démesurée

Des Grandes Entreprises du Secteur de la Viande et des Produits Laitiers

MÉTHODOLOGIE DE CALCUL DES ÉMISSIONS

LA MÉTHODOLOGIE S'EST APPUYÉE SUR UN PROCESSUS EN TROIS ÉTAPES

  1. Détermination du volume de viande et de lait transformé en 2016 par chaque entreprise.

    Nous avons utilisé autant que possible les rapports publics des entreprises, ainsi que les données générées par WATT (Pig International, Poultry Trends), l'IFCN (anciennement International Farm Comparison Network) et Sterling Marketing (communication personnelle).

    Tous les chiffres indiqués sont pour 2016, à l'exception de Marfrig (2015) et Bigard (2014), les dernières années pour lesquelles les données sont publiquement accessibles.

    Pour le bœuf et la volaille, nous avons également déterminé le volume de production par région géographique pour chaque entreprise, sur la base des rapports des entreprises.
  2. Utilisation des données GLEAM les plus récentes de la FAO (mises à jour jusqu'en 2010) pour déterminer les émissions de GES par kilo de bœuf, de porc, de volaille et de lait (facteurs d'émission) pour chaque entreprise.

    Pour le bœuf et la volaille, ces facteurs d'émission comprenaient une répartition régionale de la production par entreprise, tenant compte des données des entreprises disponibles sur la production géographique et des différences significatives entre les facteurs d'émissions des différentes régions à l'intérieur du modèle GLEAM.

    Pour le porc et le lait, nous avons utilisé des moyennes mondiales pour générer des facteurs d'émissions pour chaque entreprise, compte tenu du manque de données des entreprises disponibles sur la production géographique et des faibles variations des facteurs d'émission pour la production industrielle fournies par le modèle GLEAM pour les régions concernées.
  3. Multiplication du volume de production par les facteurs d'émission pour obtenir les totaux pour chaque entreprise.

DONNÉES POUR LES INFOGRAPHIES

  • Les données sur les émissions de GES des pays (à l'exclusion du secteur UTCATF) proviennent de l'OCDE pour 2015.
  • Les données sur les émissions Scope 1 + Scope 3 provenant des sociétés du secteur des combustibles fossiles ont été extraites du Carbon Majors Report 2017 de CDP sur cdp.net.
  • Les projections pour les émissions mondiales de gaz à effet de serre selon un scénario tendanciel (business as usual) et un scénario pour une augmentation inférieure à +2 °C proviennent de climatetracker.org.
  • Les projections de la production de viande et de lait de 2016 à 2050 sont basées sur les projections de la FAO pour la production mondiale de viande et de lait par catégorie (bœuf, volaille, porc, lait, ovins et « autres ») et les estimations les plus récentes de la FAO (2013) pour les émissions mondiales par catégorie.

PUBLIÉ PAR la Fondation Heinrich Böll, Institute for Agriculture and Trade Policy Europe et GRAIN; novembre 2017.

Ce travail est disponible sous licence Creative Commons « Attribution 4.0 International (CC BY 4.0) ».

Le texte de la licence est disponible sur creativecommons.org/licenses/by/4.0/de/legalcode.

Une synthèse (qui ne remplace pas le texte complet) est disponible sur creativecommons.org/licenses/by/4.0/deed.de. Réalisé avec le soutien de  CAEPSELE_visual strategies, caepsele.de

Pour une analyse plus approfondie du problème et des solutions, veuillez consulter « Deux façons d'aborder la contribution de l'élevage au changement climatique » (GRAIN et IATP) ; « Pour sauver le climat, il faut prendre le taureau par les cornes : réduisons la consommation de viande et de produits laitiers industriels » (GRAIN) et l'« Atlas de la viande » (Fondation Heinrich Böll).

POUR PLUS D'INFORMATIONS, VOIR grain.org et iatp.org

Download the PDF.